• GRECE 2013, silence... On torture..

    GRECE 2013, silence...On torture..

    En 2013, la Grèce retombe dans les années noires de la dictature des colonels et, de nouveau, la police grecque torture des prisonniers: danielleauroi.fr/?p=4014 . Voir également  okeanews et oclibertaire.

    La police grecque ne fait que répondre aux ordres de la Commission Européenne et de l'Allemagne dont le but affiché est de réprimer toute velléité de retour vers la Démocratie à Athènes. L'appauvrissement du peuple grec a été, bel et bien, programmé et la Grèce n'est que le laboratoire de ce qui attend la France, l'Espagne et l'Italie.
    En taisant ces faits, que l'on croyait d'une autre époque, le gouvernement français, la presse française et les politiques de notre pays se déshonorent et montrent ainsi leur complicité active dans un processus d'établissement de la dictature facho-libérale chère à nos sociaux démocrates.

    Les évènements en Grèce nous prouvent, une fois de plus, que la sociale-démocratie n'est jamais sociale et jamais démocrate. Elle n'est que le faux-nez du capitalisme le plus sauvage dont le rêve absolu est le retour de l'esclavage.

    Le rôle de l'Allemagne de Merkel est particulièrement criminogène et on ne peut que comprendre l'anti germanisme qui s'étend partout en Europe. Et ceux qui croyaient que l'Union Européenne garantirait la paix, le progrès social et une démocratie renforcée en sont pour leurs frais.

    En 1940, puisque la mode est au comparaisons historiques, l'Allemagne conquérante voulait mettre la main sur l'Europe avec l'aide de la finance internationale, du patronat et la collaboration active des socialistes (déjà !) mais il y eût le réveil d'une Résistance nationale incarnée en France par le Général De Gaulle.
    Visiblement, l'Histoire nous repasse les mêmes plats.

    Jacques Métairie

    « Le chômage se courbe vers le haut.Le camarade Assouline est atteint de la maladie d'Alzheimer. »
    Partager via GmailGoogle Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter